Installer un distributeur

Actualité : Nous proposons actuellement 10 kits avec l'option Satisfait ou remboursé (voir La Boutique). 

 

Distributeur automatique de légumes et des autres produits de la ferme

L'agriculture change et nous, producteurs, nous souhaitons à présent mieux valoriser nos produits en réalisant de la vente directe. Cependant commercialiser les produits de la ferme est chronophage et nous avons déjà des horaires chargés.  Le distributeur automatique de produits de la ferme est une solution intéressante et je suis personnellement équipé de 400 casiers sur les communes de Combrit et Bénodet dans le Finistère. Cependant à l'utilisation j'ai constaté les limites des solutions actuellement proposées.

Fort de mon expérience dans les techniques de l'information et de la communication  (TIC) en tant qu'ingénieur et lauréat du premier concours  national de la création d'entreprises de technologie innovante (I-LAB), j'ai perçu tous les avantages que ces nouvelles technologies peuvent offrir pour améliorer les solutions existantes et ainsi proposer aux autres producteurs une alternative qui peut réellement améliorer de manière importante leurs revenus.

Tout d'abord ma solution consiste à vous proposer de fabriquer vous-même votre distributeur automatique. La législation autorise d'utiliser le bois comme matériau pour la fabrication de casiers à condition qu'il soit recouvert d'un vernis alimentaire. A l'aide de vidéos et de turoriels en ligne, vous pourrez construire vous-même votre distributeur. Cela permettra de diviser le coût par quatre environ. Le paiement se fera par smartphone pour permettre l'ouverture des casiers. Ainsi il n'y aura pas besoin de système de paiement physique sur site, coûteux et source de vandalisme. Comme l'ensemble du processus de programmation, de commande et de paiement s'effectue en ligne, la solution proposée offre de nombreux avantages par rapport à l'existant.

S'il ne fallait retenir que deux avantages, je retiendrais les deux suivants qui permettront réellement de différencier cette solution par rapport à l'existant et de permettre son déploiement dans un nombre très important d'exploitations.

Le coût de revient est effectivement un des points essentiels. Le coût rapporté au casier avoisine pour les solutions existantes de 200 à 300 euros HT par casier. La solution proposée permettra d'obtenir un prix de revient pour le producteur de l'ordre de 45 euros HT par casier.

Le distributeur automatique de légumes peut être approvisionné par plusieurs producteurs. Pour motiver le client à se déplacer jusqu'au distributeur, il est nécessaire que ce dernier propose une offre variée et diverse de manière à ce que le client puisse constituer  un panier conséquent et donc valoriser son déplacement. Or un seul producteur ne peut que rarement produire seul un panel suffisamment diversifié de produits. Personnellement aujourd'hui avec la solution existante j'effectue de l'achat-revente. Je vais chercher chez d'autres producteurs des aliments que je ne produis pas (tomates, carottes, jus de pomme, pain...) et je les revends dans les distributeurs. Cela me prend du temps pour obtenir sur ces produits une marge réduite. Par ailleurs je suis limité par la législation en quantité d'achat / revente et je ne dois pas oublier de passer commande tous les soirs. La solution existante ne permet pas l'approvisionnement en direct par plusieurs producteurs car il y a un seul terminal de paiement et l'argent est viré sur un seul compte bancaire. La solution proposée permettra de virer le chiffre d'affaires généré par chaque casier vers un compte différent. Ainsi si un distributeur comporte 100 casiers, il est possible de virer l'argent généré par ce distributeur vers 100 comptes bancaires différents. En pratique, un distributeur sera alimenté par quatre à cinq producteurs différents. Chaque producteur connaîtra en permanence l'état du stock de ses produits dans tel ou tel distributeur et pourra venir ravitailler dès que cela sera nécessaire.

Concrètement cela signifie que le distributeur de Pierre hébergera bien sûr ses légumes mais également le pain de Thomas, les farines de David, les jus de Jacques, les pommes de Jean, .... Le distributeur de Jean, quant à lui hébergera ses pommes mais aussi les légumes de Pierre, les jus de Louis, ...

Mais pourquoi peut on parler de réelle révolution?

La majorité des jeunes qui s'installent aujourd'hui en agriculture souhaite réaliser  la vente directe de leurs produits. Le manque de temps disponible les amène à s'intéresser aux distributeurs automatiques. Seulement ils ne veulent pas investir des sommes très importantes. Par ailleurs, plus le nombre de points de vente  de leurs produits sera important, plus ils gagneront d'argent.

Le consommateur de son côté souhaite consommer des produits locaux, mais il faut qu'il puisse avoir accès à ces produits en dehors de ses heures de travail sans faire un détour trop important. 

Si un nombre important de producteurs possède sur son exploitation un distributeur connecté, et puisque le coût de revient le permet, et s'il propose dans son distributeur les produits de ses voisins, alors on crée un réseau, un maillage qui peut couvrir toutes les campagnes. Les producteurs reprendront la main sur la vente de leurs produits et pourront donc dégager un véritable revenu de leur travail. Les consommateurs auront accès sur le trajet entre leur domicile et leur travail à des produits locaux et cela sur des plages horaires très étendues.

Et dans les villes?

 

Un particulier, une entreprise, une collectivité, une association... qui possède un espace sur lequel pourraît être posé un distributeur, pourrait tout à fait le faire. Dans ce cas l'application lui versera automatiquement un loyer en pourcentage du chiffre d'affaires généré par le distributeur. Seul le Maire peut refuser la pose d'un distributeur automatique. Dans des villages en manque de commerce, cette solution peut redynamiser un bourg et  redonner du lien social car le distributeur est également un lieu de rencontre.

Comment se présente le distributeur

Le distributeur peut être en bois non traité si le producteur le fabrique lui-même. Il peut aussi faire appel à un artisan local pour le construire en inox. Il est équipé de verrous électriques et de cartes électroniques de commande. Il n'y a que des branchements à effectuer. Aucune connaissance n'est nécessaire pour le monter. Pour fonctionner il utilise une application disponible en ligne, très facile d'utilisation. 

Et l'aspect financier?

Un distributeur de 140 casiers environ génère en moyenne 1 euro de chiffre d'affaires par casier et par jour en moyenne annuelle. Bien sûr ce chiffre peut varier suivant le type de produit et la localisation du distributeur mais c'est une moyenne plutôt basse. Sur une année un casier engendre donc 365 euros de CA et un ensemble de 140  casiers va donc générer 51100 euros de CA.

Un distributeur de 16 casiers va générer environ 3 euros de chiffres d'affaires par casier et par jour. Sur une année cela représente un chiffrre d'affaires d'environ 17 000 euros.

Bien sûr ces chiffres ne représentent pas un engagement de notre part et ne sont donnés qu'à titre indicatif.

Afin de financer le développement, l'hébergement sécurisé des données, les coûts financiers,  les prestataires extérieurs, etc..., la société Myeasyway, propriétaire de la marque Les Casiers du Coin,  perçoit une commission de 8% (12% avec les options supplémentaires). Ce taux est l'un des plus faibles que vous pourrez rencontrer pour ce type d'activité si ce n'est le plus faible.

Personnellement j'approvisonne quotidiennement 400 casiers et je suis seul sur mon exploitation. J'approvisionne également des Biocoop et des crêperies. Ces chiffres sont donc tout à fait réalistes. Le distributeur peut être placé dans une armoire réfrigérée pour les produits nécessitant une conservation au froid.

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre notre actualité!

E-mail